Naissance du café en Éthiopie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naissance du café en Éthiopie

Message par ilivic le Mar 31 Oct 2017, 09:44

Bonjour,

Vivant en Éthiopie, autant que je fasse profiter la communauté des traditions locales au sujet du... café!

Il était une fois, dans la région Kaffa (cela ne s'invente pas!), un petit berger nommé Kaldi. Un beau matin, il trouve ses chèvres bondissant partout et même prêtes à s'attaquer au loup du coin. Il s'interroge, et avise un arbuste non loin dont il suppose que ses animaux auraient pu gober les baies. Goutant, Kaldi est très vite atteint des mêmes symptômes. Respect des anciens oblige, il court présenter sa trouvaille aux moines du village. Curieux, ils tentent le diable, et sont récompensés par une prière nocturne sans un faiblissement de jambes! Petit à petit, ils grillent la graine quand même dure à digérer en l'état, la broient et la font infuser: le café est né, et les Éthiopiens l'ont nommé 'buna'.

Les femmes éthiopiennes ont développé sa consommation en une cérémonie qui subsiste de nos jours encore: lors des jours de fête, ou de la réception d'un invité, un ensemble est dressé dans l'endroit stratégique de la pièce de séjour, et la responsable, splendidement vêtue (robe blanche en coton à motifs), effectue toute la journée durant l'intégralité du processus à l'aide d'un réchaud à bois/charbon: brulage d'encens, grillage des grains verts dans une poêle, broyage au pilon, infusion dans la djebena (cafetière en terre cuite) et service à l'assemblée en trois temps: la première tasse est forte, la seconde douce, et la troisième (pour la route!) éclaircie. Il est impoli de s'en aller avant cette troisième tasse. Cette cérémonie du cafe est l'équivalent de notre 'Cérémonie du repas' (apéro > amuse-gueule > entrée > etc.), dans la mesure où elle offre un cadre de socialisation, de discussion, autant qu'un sujet en lui-même (tenue de la dame). Les repas éthiopiens sont en contrepartie vite expédiés, même en temps de fête, même si longuement mijotés!

Dans les rues, vous trouverez de nombreuses cabanes en plein air tenues par des femmes proposant au passant de telles tasses (thé aussi disponible: chai). Le gout de la djebena buna me parait moins fort que rond, sirupeux. J'y sens peu d'arômes, peut-être à cause de cette torréfaction poêlée aussi romantique que grossière. Cela reste appréciable, en voyage dans des endroits reculés, de trouver partout de tels prétextes à contempler mieux encore le temps passer.

ilivic

Date d'inscription : 18/10/2017
Machine à café : Pas encore
Broyeur : Pas encore
Nombre de messages : 13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par Gérard JEAN le Mar 31 Oct 2017, 11:13

Une journée pour 3 tasses ! Et dire qu'ici on se plein pour 30 mn de pré-chauffage. Laughing

Blague à part merci pour le témoignage.

Peut être une petite photo de la cafetière en terre ?
avatar
Gérard JEAN

Date d'inscription : 06/08/2014
Machine à café : Cimbali Junior M21S1 ; (ex)Oscar1campini ; AeroPress ; Caravel
Broyeur : Super Jolly ; M2D Macap ; Porlex Mini
Nombre de messages : 2481
Localisation : 84/83

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par arcandias le Mar 31 Oct 2017, 12:54

Intéressant ! Merci pour le partage Wink
avatar
arcandias

Date d'inscription : 06/04/2015
Machine à café : Elektra SXC + La Pavoni EL pro
Broyeur : Mazzer SJ + Porlex
Nombre de messages : 309
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par rotchitos le Mar 31 Oct 2017, 14:34

ah mais du temps glorieux du forum il y avait un révisionniste qui avait déjà sévi.. Cool  (année 2010)
c'est vrai que du coup certains faits ou noms,  peuvent rendre l'histoire moins compréhensible..

"Nous sommes à Kaffa, une région située au Sud-Ouest d’Addis-Abeba qui donnera plus tard son nom au café. Gastani, le nom du héros de cette aventure, promène tranquillement ses chèvres, sylvia et audrey. Il s’aperçoit qu’elles mangent de petites baies rouges qui leur font un drôle d’effet : elles sont toutes excitées. On dirait même qu’elles dansent. Intrigué et faisant le lien avec ce qu’elles consomment, le jeune chevrier goûte la baie amère. Peu après, il se retrouve plein d’entrain et d’énergie, comme ses compagnes quadrupèdes bêlantes. A ce stade, les versions divergent. Gastani aurait décidé d’apporter les fameux grains dans son village ou dans un monastère. Selon la première version, Gastani a torréfié des grains pour les rendre plus comestibles. Les villageois ont apprécié. Certains l’ont même moulu et ont versé de l’eau chaude dessus… Dans le second cas, l’abbé Multivitaminus, l'illustre prophète, a voulu les préparer mais, jugeant le goût trop amer, a jeté sa concoction dans le feu. Il faut dire que l'abbé Mutivitaminus, sa toute grandeur, était, à l'époque, la personne la plus puissante du village et sa seule préoccupation était son topictus, livre sacré et consacré à sa propre gloire, dans lequel chaque jour les pèlerins admirateurs de sa sainte lumière venaient écrire les louanges de leur guide. Toursi, Florus, Drlamus Gaarthi était les fidèles des fidèles, garants de l'éternité de multivitaminus le tout puissant.

Mais un beau jour un jeune blanc-bec, venant de la tribu des whatelsus, sentant la découverte de Gastani comme primordiale voulu s'emparer du pouvoir. Alertequalicactus, de son nom, fut villipandé par les fidèles de Multivitaminus, le bien-aimé, qui selon la légende lui tint ces propos: "t'es un clown né ! égeorgez-le" (traduction approximative) et ainsi il fut amené chez un coiffeur pour lui faire une coupe à la con avant d'être écrasé sous un orgue de barbarie.(ça ne rigolait pas à l'époque) Après ces troublants événements Multivitaminus, sa sainte gloire, voulu retenter l'expérience de la boisson de Gastani avec l'aide de son fidèle sorcier evilguinus (le Bonaldi de l'époque), qui décida qu'il fallait pratiquer une OPV (Offrande de Pure Vierge) rite à la con du moment qui consistait à sacrifier une brebis en la congelant.

Ainsi Gastinu décida de se séparer d'audrey et de la sacrifier par congélation pour la plus grande gloire de Multivitaminus, le redoutable. Mais l'effet escompté ne fut pas au rendez-vous (les historiens soupçonnent Gastinu de ne pas avoir fourni une audrey complètement vierge et même d'y avoir tiré un quelconque avantage) Et l'abbé Multivitaminus, le vénérable, après avoir de nouveau goûté ce breuvage déclara : "la pavomi, mais pas bon quand même" L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais la fabuleuse destinée du café était lancée. Et de nos jours de hautes études en électronique, un doctorat en plomberie et la fréquentation d'un topic (nouveau livre sacré consulté par les pèlerins de l'ère moderne, les geeks) sont le minimum requis pour pouvoir avoir l'espoir d'entrevoir la fameuse lumière. "



..mais c'était un autre temps.. Rolling Eyes

.


Dernière édition par rotchitos le Mar 31 Oct 2017, 14:56, édité 1 fois
avatar
rotchitos

Date d'inscription : 05/12/2009
Machine à café : Eleveur de leviers
Broyeur : Mazzer kéké la praline
Nombre de messages : 4134

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par LTB le Mar 31 Oct 2017, 14:51

Laughing
avatar
LTB
Professionnel

Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 37
Machine à café : Rancilio Silvia / AE l'Automatic / Faema Zodiaco / Paluxette 12V
Broyeur : Santos / Porlex / Mazzer Toucan / Cunill / IBI boutique
Nombre de messages : 1355
Localisation : Sud Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par Gérard JEAN le Mar 31 Oct 2017, 14:57

Mdr2
avatar
Gérard JEAN

Date d'inscription : 06/08/2014
Machine à café : Cimbali Junior M21S1 ; (ex)Oscar1campini ; AeroPress ; Caravel
Broyeur : Super Jolly ; M2D Macap ; Porlex Mini
Nombre de messages : 2481
Localisation : 84/83

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par pootoogoo le Jeu 02 Nov 2017, 13:59

Quand la légende est revisitée par un pamphlétaire, ça a quand même de la classe. Cool

Pour ce qui est de la légende de Kaldi, il faut bien réaliser que c'est une légende... qui avait déjà été "debunkée" par Galland au 17e siècle («De l'origine et du progrès du café»).

@ilivic, ce n'est pas tous les jours qu'on a un membre qui habite en Éthiopie. Personnellement, je serai très intéressé par un reportage sur le coutumes autour du café dans ce pays, avec de belles photos et tout et tout. Si le cœur t'en dit. Wink
avatar
pootoogoo
Admin

Date d'inscription : 20/01/2012
Age : 42
Machine à café : Caravel
Broyeur : Porlex Mini
Nombre de messages : 2966
Localisation : Montréal (Qc)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par ilivic le Jeu 02 Nov 2017, 18:35

Second volet de ce dossier spécial consacré à l'Éthiopie: les cafés à Addis-Abeba! (et par extension aux grandes villes de ce pays de cent millions d'âmes)

Le terme Café désigne ici un établissement proposant de la restauration rapide (pâtes, burgers, œufs), sur lesquels on va passer notre chemin, et surtout une large gamme de boissons chaudes dont je parlerai dans le prochain chapitre, pour me concentrer ce soir sur le niveau général de... l'espresso.

Il faut absolument savoir que l'Éthiopie a été colonisée durant quatre courtes années par les Italiens, qui outre les pâtes et les pizzas ont apporté... les machines à café! C'était l'explosion, la révolution, l'âge d'or, menée par Gaggia et consorts. Beaucoup de cafés, tenus par des Italiens, ont alors vu le jour, se basant sur la formidable production locale. C'est pourquoi il m'arrive de découvrir au détour de mes promenades d'improbables machines 'historiques'. Ils ont aussi bien sur apporté l'art de la torréfaction, rendant l'Éthiopie autonome dans la chaine de l'espresso.

Que reste-t-il aujourd'hui de cet héritage? Des décennies de guerre civile ont fait leur œuvre, qu'a parachevé la sécession de l'Érythrée, autrefois façade maritime de l'Éthiopie. (Les relations entre ces ex-frères sont exécrables, et la frontière fermée.) L'Éthiopie (anciennement Abyssinie) est donc aujourd'hui un pays enclavé, dont l'essentiel du commerce passe par le port de Djibouti qui prélève sa dime sur chaque gramme de marchandise transitée. Dans ces conditions, le fabuleux parc initial de machines italiennes a vite pris la poussière, faute de pièces détachées - et de leur prix de revient énorme au regard du niveau de vie de la population durant ces années noires.

La formation est plus axée sur la production, l'agriculture, la gestion du secteur primaire du café. Il n'existe aucune école de baristi, qui se forment donc sur le tas sur un marché du travail globalement soumis à un énorme turn over. C'est d'autant plus étonnant que l'Éthiopie consomme 90% de sa production -- ce qui en fait un cas unique au monde. Je subodore que cette production de café vert va presque intégralement aux cérémonies du café pratiquées dans tout le pays.

Conséquence concrète de ce long préambule: l'espresso commandé au coin de la rue sera souvent décevant par rapport aux standards que l'on pourrait espérer en Éthiopie. Influence de la djebena buna oblige, la torréfaction sera très poussée, à la napolitaine, avec peu de profils de cuisson différents (faute de matériel idoine). Le gout de la tasse sera quelconque. C'est peut-être pourquoi la boisson favorite, et de loin... est le macchiato! Le lait d'ici, toujours frais et entier contrebalance merveilleusement la qualité médiocre de l'espresso, pour se marier en un verre très photogénique.

Pour nuancer ce sombre tableau de la situation de l'espresso éthiopien, je me dois d'ajouter que quelques établissements sortent du lot.
- Tomoca est l'emblème d'entre eux, le fanion le plus ancien. Ils torréfient et vendent sur place, à la tasse, sur les bordures du Mercato (plus grand marché du continent). Hommes d'affaires, négociants, Occidentaux avertis, touristes de passage se côtoient debout sur des tablettes hautes, lieu de débit rapide voulu. Gout très particulier, très fort. Café d'export joliment empaqueté, en grains ou moulu.
- Alem Buna, à Piazza: alors là, je n'y vois jamais d'autre Occidental! Bourré à craquer d'Éthiopiens tout au long de la journée. Machines à levier, qualité inégale, torréfacteur. C'est là que j'achète mon café moulu, pour le déguster à la maison chaque matin en cafetière italienne.
- Café Choche: nouveau venu (2010!), monté par l'épouse éthiopienne d'un ambassadeur belge, situe à... La Gare! Gare anciennement départ du chemin de fer éthio-djiboutien, construit et géré par les Français, aujourd'hui désaffecté et doublé par un nouveau chemin de fer construit par les Chinois. Bref, lieu chargé de nostalgie, dans lequel un excellent café de Jimma est régulièrement servi sur une terrasse (rare à Addis!) ou pépient de nombreux piafs exotiques.
- Last but not least: Galani. Haleanna, Grecque de troisième génération d'une lignée de négociants et d'exportateurs Grecs de café éthiopien, vient d'ouvrir un lieu magnifique, un peu excentré. Ses ancêtres se contentaient de torréfier et d'exporter, et elle propose désormais en parallèle des espressi divins qui surpassent clairement les meilleurs coffee-shops occidentaux en fraicheur de produit. Prix équivalent à un euro l'espresso. C'est auprès d'elle, lors d'une séance de cupping mémorable organisée par l'association locale de Français, qui m'a fait découvrir ce standard professionnel jusqu'ici inconnu.

Voilà pour ce second volet, à l'échelle d'Addis-Abeba. Le prochain chapitre sera, littéralement, un tour du propriétaire!

À vos claviers pour des commentaires constructifs que j'attends impatiemment :-)

ilivic

Date d'inscription : 18/10/2017
Machine à café : Pas encore
Broyeur : Pas encore
Nombre de messages : 13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par pootoogoo le Jeu 02 Nov 2017, 18:45

Ah moi je t'encourage à continuer... et si les verres sont photogéniques, avec des photos SVP. clin d'oeil
avatar
pootoogoo
Admin

Date d'inscription : 20/01/2012
Age : 42
Machine à café : Caravel
Broyeur : Porlex Mini
Nombre de messages : 2966
Localisation : Montréal (Qc)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par elvice2000 le Jeu 02 Nov 2017, 21:52

pareil Smile encore des histoires ! et puis si tu as la place, ramène quelques vieilles leviers italiennes quand tu reviens en france, ici on a les plans pour les pièces ! clin d'oeil
avatar
elvice2000
Prof'spresseur

Date d'inscription : 13/01/2016
Machine à café : Pavoni baby,Faema Zodiaco
Broyeur : Mazzer SJ, Euréka mignon
Nombre de messages : 3754
Localisation : loir et cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par zeb le Jeu 02 Nov 2017, 22:22

C'est tellement intéressant de pouvoir lire ce genre de récit, merci beaucoup pour ce partage !
avatar
zeb
Admin

Date d'inscription : 01/03/2010
Age : 46
Nombre de messages : 8376

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par ilivic le Ven 03 Nov 2017, 10:25

Bonjour,

Pour aujourd'hui, deux petits cliches pour illustration de mon 'p'tit noir' pris ce matin au comptoir de Galani.



Yirga Cheffe, je ne vous dis que ca... Very Happy



'Menu' tres inhabituel en Ethiopie, peu representatif.

ilivic

Date d'inscription : 18/10/2017
Machine à café : Pas encore
Broyeur : Pas encore
Nombre de messages : 13

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par Rainbowe le Ven 03 Nov 2017, 13:37

Joli! Merci de ces récits vraiment intéressants. Bel équipement, entre la Linea 3 groupes, le Robur et (si je ne m'abuse) le K10, c'est costaud. Si d'aventure tu as aussi des photos de ces "improbables machines 'historiques'" découvertes au gré de balades, on est preneur! Et pourquoi pas aussi de ces oiseaux exotiques qui volettent en terrasse...

Tu es sûr que l’Éthiopie consomme 90% de sa production de café? Ça me paraît énorme.
avatar
Rainbowe

Date d'inscription : 04/04/2015
Machine à café : caravel
Broyeur : multiples
Nombre de messages : 103

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par Maya le Ven 03 Nov 2017, 14:18

Merci, un peu de douceur dans ce monde de ... Smile

Maya

Date d'inscription : 29/06/2009
Machine à café : Rancilio Silvia V2, Arrarex Caravel
Broyeur : Mazzer SJ, Nemox LUX
Nombre de messages : 774
Localisation : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par 2carrés le Ven 03 Nov 2017, 14:50

Super reportages, merci !
Et ces quelques photos, encore plus cool.
avatar
2carrés

Date d'inscription : 12/03/2012
Machine à café : Bezzera BZ09 / Zacconi Baby Lusso
Broyeur : El Comandante / KYM MOCCA
Nombre de messages : 487
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance du café en Éthiopie

Message par ilivic le Dim 12 Nov 2017, 06:46

Bonjour,
Comme mes messages suivants concernent le present, ca ne me semble vraiment plus adapte a cette rubrique.
Je vais donc continuer a poster sur ma page de presentation.
A tout de suite :-)
(et promis, si je retrouve une de ces machines fabuleuses, vous en profiterez ici!)

ilivic

Date d'inscription : 18/10/2017
Machine à café : Pas encore
Broyeur : Pas encore
Nombre de messages : 13

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum